Comment entretenir son groupe électrogène FG Wilson?

Vous venez d’acheter un groupe électrogène FG Wilson et vous l’avez installé en respectant les normes du constructeur c’est-à-dire sur un socle en béton, avec un espace d’au moins 2 m autour, avec des cables bien dimensionnés et avec un inverseur automatique.

Pour protéger votre investissement, vous vous demander comment doit-il être entretenu et utilisé.

Un programme d’entretien efficace et régulier assurera une longue durée de vie au groupe électrogène. Cet entretien ne doit être effectué que par des techniciens qualifiés. Conserver les rapports d’entretien, ils vous faciliteront les tâches ultérieures.

De façon générale, maintenir le groupe en bon état de propreté. Éliminer tout dépôt de carburant, huile ou autre produit, à l’intérieur ou à l’extérieur du groupe, de même que sur ou à proximité des isolants sonores. Nettoyer les surfaces à l’aide d’un nettoyant industriel aqueux. N’utilisez pas de solvants inflammables pour nettoyer.

Tout isolant acoustique comportant un revêtement protecteur, usé ou perforé, doit être immédiatement remplacé afin d’éviter une accumulation d’huile ou autres produits dans celui-ci.

Pour tout détail concernant l’entretien préventif, s’adresser à un technicien qualifié.

Voici donc quelques recommandations:

Entretien des batteries

Les batteries contiennent des matériaux dangereux et à l’état chargé, chaque cellule contient des électrodes de plomb (Pb) et de la dioxyde de plomb (IV) (PbO2) immergées dans un électrolyte d’acide sulfurique (H2SO4) à 33,5 % m/m (6 molaire) À l’état déchargé, les deux électrodes forment du sulfate de plomb (II) (PbSO4) et l’électrolyte laisse s’échapper de l’acide sulfurique dissout dans de l’eau primaire.

Se débarrasser des batteries sur des sites d’enfouissement est donc nuisible pour l’environnement, et la combustion des batteries dégage des vapeurs polluantes.

Les batteries sont une partie essentielle du groupe électrogène et doivent être convenablement entretenues. Conservez la zone d’installation des batteries propre et sèche, et assurez-vous que tout évent de capuchon est bien serré (le cas échéant).

Nettoyez le boîtier de la batterie avec l’une des solutions de nettoyage suivantes :

  • Un mélange de 0,1 kg (0,2 lb) de bicarbonate de soude et de 1 L (1 qt) d’eau fraîche
  • Un mélange de 0,1 L (0,11 qt) d’ammoniac et de 1 L (1 qt) d’eau fraîcheRincez soigneusement le boîtier de la batterie avec de l’eau fraîche.Tous les connecteurs de batterie doivent être propres et bien serrés. Utilisez du papier abrasif à grains fins pour nettoyer les bornes et les fixations des câbles. Nettoyez ces éléments jusqu’à ce que les surfaces brillent. N’enlevez pas trop de matière. L’enlèvement excessif de matière peut entraîner une mauvaise connexion entre les fixations et les bornes de batterie. Appliquez de la graisse ou un autre agent de protection des bornes sur les fixations et les bornes pour empêcher toute corrosion.

Le niveau d’électrolyte doit couvrir les plaques/grilles (13 mm / 1/2 pouce) à l’intérieur de la batterie afin de maximiser le transfert à pleine charge. Si le niveau de liquide est inférieur aux plaques/grilles, n’ajoutez que de l’eau distillée ; n’ajoutez jamais d’acide de batterie pour compléter le remplissage, car cela détruirait les grilles.

Il est recommandé de vérifier l’électrolyte et l’état des batteries toutes les 500 heures de fonctionnement. En cas de température ambiante élevée, il est recommandé d’utiliser une compensation thermique et de vérifier plus souvent les niveaux d’électrolyte, par exemple toutes les 200 heures de fonctionnement. Ces contrôles doivent également être effectués dans le cadre de vos inspections d’entretien de routine.

Le niveau recommandé de fluide est d’environ 13 mm (1/2 pouce) au-dessus des plaques ou environ 3 mm (1/8 pouce) en dessous du bas des tubes de remplissage qui descendent des ouvertures des ports. Si le niveau de fluide respecte ces recommandations, remettez en place les capuchons des ports et effectuez un nouveau contrôle après trois mois.

Programme de maintenance préventive

Selon l’application du groupe électrogène, les besoins en entretien préventif sont variables.

Avertissement :

  • Les capotages équipés de ferme-portes ou de portes à bascule (si applicable) ne doivent pas être ouverts lorsque le vent souffle à plus de 20 km/h.
  • Il est possible que les périodicités d’entretien du moteur doivent être plus fréquentes que celles indiquées dans
    la présente section. Veuillez consulter votre distributeur local pour connaître les consignes d’entretien s’appliquant à votre moteur.
  • Les opérateurs ne doivent réaliser que les vérifications de prédémarrage décrites dans le Système de commande – Section 5.
  • Les procédures ci-après ne doivent être suivies que par un technicien qualifié.

Quotidiennement ou à chaque démarrage :

(Pour les groupes électrogènes de secours, ces procédures peuvent être effectuées toutes les semaines.) Une inspection générale doit être effectuée tous les jours et avant de démarrer le moteur. Les vérifications de prédémarrage décrites dans la Section 5 doivent être effectuées pendant cette inspection générale.

Toutes les 2 semaines :

(Pour les groupes électrogènes de secours qui n’ont pas été mis en marche.) Effectuer un contrôle fonctionnel du groupe électrogène, en le démarrant et en le laissant fonctionner pendant 5 minutes seulement.

Tous les mois :

(Pour les groupes électrogènes de secours qui n’ont pas fonctionné en charge.) Effectuer un contrôle fonctionnel et un contrôle en charge du groupe électrogène, en le démarrant et en le laissant fonctionner à 50 % de charge au moins pendant 1 à 2 heures.

Purger l’eau et les sédiments du réservoir de carburant – Les réservoirs de carburant peuvent être purgés par le bas, grâce à un bouchon de vidange ou un robinet de vidange (le cas échéant), ou bien en branchant une pompe manuelle au tuyau de remplissage de carburant ou à la prise d’accès au réservoir. Jeter l’eau convenablement.

Purger la partie extérieure des réservoirs double paroi – Dans les réservoirs double paroi (le cas échéant), la partie extérieure doit être vidangée en branchant une pompe manuelle à la prise d’accès arrière située derrière le groupe électrogène. Mettre convenablement au rebut les liquides recueillis.

Avertissement :
Ne pas faire tourner un moteur diesel à faible charge pendant une longue période de temps.

Tous les 12 mois ou 500 heures :

Répéter la procédure de vérification quotidienne, avec en plus :
1. Contrôlez tous les dispositifs de sécurité du système de contrôle, en simulant électriquement les anomalies.
2. Nettoyez tous les évents des capuchons de batterie.
3. Resserrez tous les raccords d’échappement.
4. Resserrez toutes les connexions électriques.
5. Démarrez le moteur et vérifiez au tableau de contrôle que tous les instruments et compteurs fonctionnent normalement.

Entretien préventif de l’alternateur

Aucun entretien périodique n’est requis pour l’alternateur ; néanmoins, respectez les recommandations suivantes.

  • Inspectez périodiquement l’état des enroulements de l’alternateur et procédez à un nettoyage général.
  • Inspectez périodiquement les branchements des câbles entre l’alternateur et le disjoncteur.
  • Consultez votre concessionnaire local et le Manuel de l’alternateur.

  • Entretien préventif du moteurVeuillez consulter votre distributeur local pour connaître les consignes d’entretien spécifiques concernant :
    • Contrôles au démarrage journaliers
    • Contrôles hebdomadaires
    • Calendriers d’entretien – seuls les techniciens qualifiés sont habilités à les prendre en charge

Calendrier d’entretien du moteur

Si nécessaire

  • Batterie – Remplacement
  • Batterie ou câble de batterie – Débranchement
  • Moteur – Nettoyage
  • Élément de filtre à air (élément double) – Nettoyage/remplacement
  • Elément de filtre à air du moteur (Elément simple) – Contrôle/remplacement
  • Circuit de carburant – Amorçage
  • Application difficile – Contrôle

Tous les jours

  • Niveau du circuit de refroidissement – Contrôle
  • Équipement mené – Contrôle
  • Filtre à air – Contrôle de l’indicateur de colmatage
  • Préfiltre à air du moteur – Contrôle/Nettoyage
  • Niveau d’huile moteur – Contrôle
  • Filtre à carburant primaire/séparateur d’eau – Vidange
  • Vérifications extérieures

Toutes les 50 heures – service ou toutes les semaines

  • Réservoir de carburant – Vidange

Toutes les 250 heures-service ou tous les 6 mois

  • Courroies d’alternateur et de ventilateur – Contrôle/réglage

Toutes les 500 heures-service

  • Filtre à carburant – Remplacement

Toutes les 500 heures-service ou tous les ans

  • Niveau d’électrolyte de batterie – Contrôle
  • Additif pour circuit de refroidissement – Contrôle/appoint
  • Élément de filtre à air (élément double) – Nettoyage/remplacement
  • Elément de filtre à air du moteur (Elément simple) – Contrôle/remplacement
  • Huile moteur et filtre – Vidange/remplacement
  • Flexibles et colliers – Contrôle/remplacement
  • Radiateur – Nettoyage

Toutes les 1000 heures-service

  • Courroies d’alternateur et de ventilateur – Remplacement
  • Jeu des soupapes du moteur – Contrôle/réglage
  • Turbocompresseur – Contrôle

Toutes les 2000 heures-service

  • Faisceau de refroidisseur d’admission – Contrôle
  • Alternateur – Contrôle
  • Reniflard de carter moteur – Remplacement
  • Ancrages du moteur – Contrôle
  • Démarreur – Contrôle

Toutes les 3000 heures-service

  • Thermostat du circuit de refroidissement – Remplacement
  • Injecteur – Test/remplacement
  • Pompe à eau – Contrôle

Toutes les 4000 heures-service

  • Faisceau de refroidisseur d’admission – Nettoyage/essai

Toutes les 6000 heures-service ou tous les 3 ans

  • Liquide de refroidissement (usage intensif du commerce) – Vidange

Toutes les 12 000 heures-service ou tous les 6 ans

  • Liquide de refroidissement longue durée – Vidange

Manuel d’entretien et d’opération d’un Moteur Perkins 400